Inscription / Connexion

Qi Gong

Vous ne savez pas quelle pratique choisir ? Donnez nous votre problématique, nous vous trouvons votre praticien.

Le Qi Gong est une gymnastique douce basée sur des exercices de postures et d’enchaînement de mouvements ainsi que sur la maîtrise de la respiration. Conçue pour harmoniser le Qi (l’énergie originelle qui circule dans le corps et l’esprit de chaque être humain), la pratique du Qi Gong allie concentration, mouvements lents et exercices respiratoires.

Qu’est-ce que le Qi Gong ? Quels bénéfices ?

Le “Qi” signifie l’énergie vitale (qui peut être également traduite par le souffle) et le “Gong” le travail régulier. Étymologiquement, le Qi Gong désigne alors le travail et la maîtrise du souffle.

Le Qi est un concept fondamental issu de la médecine traditionnelle chinoise. Il est considéré comme étant le flux énergétique qui serait à la base de toute chose. Lorsque ce flux énergétique est bien équilibré, cela permet de prévenir potentiellement certaines maladies et d’améliorer la santé physique et mentale. Ainsi, une pratique régulière du Qi Gong permet de “travailler” sur cette circulation de l’énergie dans le corps, et entraîne l’activation du mécanisme naturel “d’autoguérison” du corps.

En outre, il s’agit d’un ensemble de méthodes psycho-corporelles qui visent à fluidifier la circulation de l’énergie vitale au sein de l’organisme. 

Certaines méthodes conviennent mieux aux individus souhaitant renforcer leurs muscles et leurs tendons. D’autres sont plutôt adaptées aux personnes souffrant de troubles du sommeil ou de maladies organiques. Il est donc conseillé de ne pas mélanger les méthodes.

Les bienfaits du Qi Gong sont nombreux. C’est une discipline qui permet notamment d’améliorer la souplesse articulaire, de se détendre et de combattre le stress. Elle contribue également au développement de son équilibre, de la concentration et à l’amélioration de la santé de manière globale. C’est un excellent moyen de renforcer son système immunitaire et prévenir de nombreux maux.

D’où vient cette pratique du bien-être ?

Le Qi Gong puise ses racines dans la médecine chinoise traditionnelle. Les trois grandes origines de cette pratique ancestrale remontent au taoïsme, au bouddhisme et au confucianisme. Il s’agit donc d’une discipline très ancienne, issue d’un pays qui au fil des siècles a été le noyau de nombreuses traditions philosophiques. 

Il existe plusieurs sortes de Qi Gong décrits dans « Le canon de l’empereur jaune », l’un des livres fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise. Le Qi Gong le plus ancien provient du taoïsme et porte le nom de « Tu Na » qui veut dire « inspirer, expirer » et « Dao Yin » qui signifie « diriger ».

Le « Dao Yin » a pour but d’harmoniser la respiration à l’aide de mouvements et de postures inspirées des animaux. Par ailleurs, il permet également de guérir les maladies. Cette forme de Qi Gong s’est ensuite développée et a donné naissance au « Wu Qin Xi ». En Chine, la forme la plus populaire est le « Zhou Tian Gong ». Quant à l’Occident, la forme la plus connue de Qi Gong provient du bouddhisme et se nomme « Suo Chan ». Elle consiste à se focaliser sur ses pensées afin d’atteindre la sérénité en oubliant ses maux. D’autres formes de la pratique ont été développées par les confucianistes. Celles-ci mettent l’accent sur le lien entre le Qi, le cœur et la pensée active. 

En somme, la pratique du Qi Gong a développé plusieurs écoles au cours de son existence, dont chacune des formes obéit à sa propre théorie. Chaque variété de Qi Gong possède donc des effets différents sur le Qi, la circulation sanguine et la santé de vos organes.

Pour qui ?

Le Qi Gong est une pratique qui s’adapte à toute personne et à tous les âge. Elle s’adresse particulièrement aux individus ayant un niveau de stress élevé ou qui rencontrent une pression importante dans leur quotidien. 

Mais pratiquer le Qi Gong est également bénéfique pour les personnes en quête de bien-être et de plénitude ou qui souhaitent améliorer leur métabolisme de manière générale. Par ailleurs, elle s’adresse aussi aux gens tendus, en manque de vitalité ou atteintes d’une maladie.

Il est également possible de pratiquer le Qi Gong assis sur une chaise, selon sa condition du moment, tout en profitant de tous les bienfaits de cette discipline du bien-être.

En pratique ?

Une séance de Qi Gong se décompose comme suit  :

Préparation / Échauffement : afin d’assouplir son corps et d’apaiser le mental, il est essentiel de démarrer avec des exercices doux de respiration et d’étirement pour “réveiller” ses muscles et son esprit.

Exercices en mouvement : enchaînement de mouvements amples, fluides, qui s’effectuent en s’appuyant sur la respiration régulière et profonde et sur l’attention portée à la circulation de l’énergie dans le corps.

Postures statiques : le Qi Gong est généralement pratiqué debout (par exemple « posture de l’arbre ») afin de maintenir son corps dans l’axe, tout en se concentrant sur sa respiration. Les postures de Qi Gong durent en moyenne quelques minutes et demandent concentration et lâcher prise.

Le retour au calme : afin de conclure la séance, le professeur peut proposer une méditation collective, une posture assise ou encore des auto massages. Le pratiquant repart apaisé et disponible pour reprendre le cours de sa journée.

Dès la première séance, la pratique du Qi Gong permet d’obtenir un effet relaxant physique et mental. Ceux qui reprennent une activité sportive peu après le cours, pourront ressentir quelques courbatures.

Le QI Gong ne se substitue à aucun traitement médical.

Découvrez les sous-pratiques