Inscription / Connexion

Blog

Nos Derniers Articles
Les médecines alternatives poussent peu à peu la porte des hôpitaux

Les médecines alternatives poussent peu à peu la porte des hôpitaux

Les médecines alternatives sont de plus en plus présentes au sein des hôpitaux pourtant très souvent attachés à la médecine traditionnelle.

Voilà une information qui vous permettra de faire taire les mauvaises langues lorsque vous leur parlerez du bienfait de vos séances d’hypnose ou d’acupuncture. C’est un fait, les médecines alternatives sont de plus en plus présentes au sein du milieu hospitalier afin d’offrir leurs propriétés aux personnes malades. Elles sont ainsi utilisées non pas pour remplacer la médecine traditionnelle mais pour la soutenir et lui apporter un complément efficace.

On pousse les portes !

Tout se règle-t-il nécessairement par la chirurgie ? Pas obligatoirement à en croire l’ouvrage Médecines complémentaires et alternatives, pour ou contre ? écrit par le Dr Philippe Denormandie, la psychologue Véronique Suissa et le sociologue Serge Guérin. Dans une interview donnée à Libération, les auteurs indiquaient d’ailleurs que “le mode de vie et les souhaits du patient sont de plus en plus importants (…) on se rend compte alors que la prise en charge chirurgicale n’est pas toujours la seule réponse.” Surpris ? On vous en dit plus sur Copleni (avec une petite rime en prime) .

Des médecines alternatives complémentaires

(Attention l’énumération qui va suivre pourra vous servir d’argument face à vos amis sceptiques)

L’acupuncture pour les femmes enceintes ne pouvant pas prendre certains médicaments, de l’autohypnose enseignée aux patients avant une opération aux urgences pédiatriques, l’électro-thérapie pour atténuer des douleurs liées à une amputation… Les médecines alternatives apparaissent de plus en plus comme de véritables solutions pré ou post-opératoires. Véritable soutien aussi bien corporel que mental pour le patient, ces dernières sont alors des compléments privilégiés à la médecine traditionnelle.

Le bien-être du patient comme vecteur de changement

L’arrivée des médecines alternatives n’est pas sans coïncider avec une nouvelle politique médicale centrée sur le bien-être du patient. Si la dignité de celui-ci a été l’un des grands débats des dernières années (débouchant sur l’arrêt des blouses transparentes montrant nos fesses à qui le veut), le respect moral n’était jusqu’à présent que très peu pris en compte dans le milieu hospitalier. C’est la raison pour laquelle le secteur médical tente aujourd’hui d’améliorer l’accompagnement du malade en favorisant l’apaisement de l’esprit et des souffrances du patient, que l’on sait aujourd’hui essentiel à la guérison de ce dernier.

Car un esprit et un corps apaisés sont primordiaux si vous souhaitez aller mieux. Il est donc plus que positif de voir toutes ces médecines alternatives pousser les portes de nos hôpitaux et servir le bien-être des patients.


Mais il est également possible d’accéder au bien-être sans passer par la case hôpital. Comment ? En découvrant les praticiens disponibles près de chez vous :

Je découvre


Articles Similaires

Laisser un commentaire